Relaxation

Prestations

Consultations psychologiques

Il arrive parfois qu’on éprouve le besoin de faire le point sur une situation ou un événement de vie sans pour autant vouloir s’engager dans une psychothérapie.

Les consultations psychologiques permettent cela. Elles fournissent un cadre à la personne qui consulte pour aborder la situation problématique d’un point de vue neutre et professionnel. Elles peuvent également fournir un accompagnement afin de réfléchir aux solutions et d’envisager leur mise en œuvre.

Thérapies cognitives et comportementales pour adultes et adolescents de plus de 16 ans

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) constituent une approche psychothérapeutique qui vise à aider une personne selon deux axes.

D’une part, elle consiste à apprendre à identifier et à comprendre les pensées et émotions négatives et à fournir des méthodes à la personne qui consulte afin de modifier ses cognitions (pensées) génératrices d’angoisse.

D’autre part, par un apprentissage actif et constructif, elle cherche à remplacer progressivement chez une personne les comportements inadaptés d’évitement d’une situation vécue comme émotionnellement déstabilisante, par un comportement plus adapté et souhaité par la personne.

Les indications de la psychothérapie cognitive et comportementale sont :

Thérapie EMDR

EMDR signifie Eye Movement Desensitization and Reprocessing, que l'on pourrait traduire littéralement par « désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ».

Mise au point à la fin des années 1980, l'approche de l’EMDR s'est surtout fait connaître pour le traitement des personnes ayant subi de très graves traumatismes et souffrant d’état de stress post-traumatique (ESPT). Plus récemment, les applications de l'EMDR se sont étendues à différents problèmes d'ordre psychique. Il s’agit des traumatismes avec un petit « t », qui passent inaperçus et peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne. Ces perturbations émotionnelles s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, tendance à l’isolement, état dépressif, comportement agité voire violent, douleurs physiques, somatisations, régression chez l’enfant, … D’autres troubles psychologiques relèvent aussi, dans certains cas, de traumatismes récents ou anciens, parfois inconscients : dépression, addictions, troubles du comportement alimentaire, attaques de panique, phobies, … Ces perturbations apparaissent quand notre cerveau est dépassé par un choc traumatique et n’arrive pas à traiter (ou digérer) les informations comme il le fait ordinairement. Il reste bloqué sur l’évènement, sans que nous en ayons conscience, et ce sont les vécus traumatiques non digérés qui sont sources de ces perturbations.

Grâce au processus neurologique mis en marche, l’EMDR semble stimuler le cerveau pour qu'il « métabolise » ou « digère » les résidus dysfonctionnels du passé. À la suite de cela, les souvenirs traumatisants ou perturbants perdraient leur charge affective négative, ce qui mettrait fin à la souffrance et aux réactions néfastes. Bon nombre de symptomatologies peuvent ainsi être considérablement améliorées lorsque l’EMDR intervient en complément d’une psychothérapie classique.

L’EMDR est aujourd’hui une approche thérapeutique mondialement reconnue par la communauté scientifique (recommandée par l’OMS) pour son efficacité dans le traitement des troubles post-traumatiques avec plusieurs centaines d’études contrôlées. Elle a obtenu, 20 ans après l’établissement d’un protocole thérapeutique intégratif, le plus haut niveau de preuve d’efficacité dans cette indication. Elle est d’autre part en cours d’évaluation scientifique pour d’autres troubles mentaux dans lesquels les souvenirs et expériences traumatiques ont un effet important dans le déclenchement ou le maintien du trouble.

Thérapie de l’Intégration par les Mouvements Oculaires (IMO)

L'IMO utilise les mouvements oculaires pour accéder aux ressources inconscientes du patient.

La nature exploite déjà ces mouvements : la nuit pour intégrer les informations enregistrées pendant le jour, et en journée, pour ramener à la conscience diverses informations. Par exemple : si une personne regarde sur le côté, vers le haut ou a le regard fixe, on sait intuitivement si on a son attention ou non.

Ainsi, les mouvements oculaires sont directement reliés au fonctionnement du cerveau et peuvent servir d'intermédiaire pour faciliter le retraitement mental et émotionnel des informations enregistrées lors d'une situation difficile ou traumatisante.

Cette technique s’appuie sur un protocole précis et rigoureux et nécessite une relation thérapeutique de confiance bien établie entre le thérapeute et le patient. Guidé par le thérapeute, le patient effectue des mouvements avec les yeux rythmés dans plusieurs directions en respectant le rythme qui lui convient.

Le processus de traitement de l’information en mémoire à long terme relancé, le patient retrouve alors ses facultés d’anticipation naturelles. De plus, comme les résultats sont totalement générés par le patient, ils sont parfaitement en équilibre avec lui-même.*

* Sources : http://www.academieimpact.com/fr/questions_IMO.php